Vol de 2 roues

Vol de 2 roues

Avec un vol de 2 roues toutes les 8 minutes en France, cela peut malheureusement vous arriver.

Avant toute chose, et meme si cela peut vous paraitre inutile, n’oubliez pas de vérifier auprès de la fourrière pour une infraction au code de la route ! Ensuite, ll faut absolument déposer plainte et faire une déclaration à votre assurance.

 

LE DÉPÔT DE PLAINTE

 

Si malgré les précautions d’usage votre 2 roues a disparu, vous devez déposer plainte sous 24 heures à la gendarmerie ou au commissariat de police dont dépend le lieu du vol.

Cette démarche doit être accomplie dès que possible, afin de dégager la responsabilité du propriétaire : le voleur a pu impliquer la machine dans un accident ou pire, un crime.

En tout état de cause, alertez votre assureur dès que possible, et écrivez-lui (lettre circonstanciée accompagnée du reçu de déclaration délivré par la maréchaussée). Attention si la déclaration n’est pas faite dans les 48 heures, votre compagnie d’assurance pourrait refuser de vous rembourser !

 

MOTO RETROUVÉE… OU PAS

 

Ces formalités remplies, plusieurs cas de figures pourront se présenter.

  • Si la moto volée est retrouvée dans les 30 jours : l’assurance prendra en charge les frais de récupération de la moto et le montant des réparations dans la limite de sa valeur.

 

  • Si la moto volée n’est pas retrouvée dans les 30 jours : la garantie Vol permettra son remboursement. Un expert déterminera sa valeur, en se basant le plus souvent sur la cote de l’argus, et proposera un remboursement. À la Mutuelle des Motards, par exemple, la cote n’est qu’un élément du calcul de la valeur de votre moto, établie en se basant également sur le marché local et l’état de votre véhicule. Gardez vos factures, une fois indemnisé, vous pourrez racheter la même machine (dans l’idéal) ou une moto équivalente.

 

 

LE CERTIFICAT DE NON-GAGE

 

Galère traditionnellement rencontrée par les victimes d’un vol : le dossier n’avance pas car il est retardé par l’attente d’un dérisoire certificat de non-gage. Apprenez que dès que votre déclaration de vol est enregistrée, la borne préfectorale délivrant habituellement le certificat de non-gage… ne le délivre plus. Il faut donc s’armer de patience et aller faire la queue au guichet, ou demander à votre assureur de faire la demande de certificat à la préfecture concernée. Problème : selon les préfectures, la plaisanterie peut durer six semaines ! Un bon conseil : le plus tôt possible, retirez directement le certificat sur le web.

 

 

LES CONDITIONS D’APPLICATIONS DE LA GARANTIE VOL

 

Pour que la garantie vol s’applique, votre assureur vous demandera de prouver la réalité de l’effraction qui a conduit au vol de la moto (vestiges d’antivol, témoignages, notamment en cas de vol avec violence). Souvenez-vous aussi que de nombreux assureurs exigent pour vous assurer contre le vol que vous équipiez votre moto ou votre scooter d’un antivol agréé aux normes NF ou SRA. À la Mutuelle, c’est le cas : pour protéger votre 2-roues, vous devez utiliser un antivol mécanique ou électronique certifié NF/recommandé FFMC, qui fait référence en la matière. Et l’utilisation simultanée d’un deuxième moyen de protection fera baisser votre franchise vol de 50%.

 

Ultime mise en garde : certains assureurs peuvent exiger d’autres contraintes pour que l’assurance vol puisse jouer comme, par exemple, que votre moto ne passe pas ses nuits dans la rue mais dans un garage fermé. C’est en raison de toutes ces clauses qui figurent parfois en petits caractères sur votre contrat que nous recommandons vivement, avant toute signature d’un contrat d’assurance moto, de le lire très attentivement.